10/10/2007

d'une dictature à l'autre ! Silencieux et consentant ?



En 1945 on me disait que les Européens étaient sortis victorieux de la dictature, et que les USA avaient libéré l'Europe. En échange de quoi on se soumettrait à ... leur dictature d'un autre type, de type financier.

En 1955 on me disait que les Européens s'étaient prémunis contre la dictature russe, et que, puisque les USA nous soutenaient, le prix à payer était d'accepter leur dictature otanisée.

En 1989 tombait le mur de Berlin. Deux mois plus tôt j'écrivais que la menace à l'Est était un faux problème et que la menace viendrait de l'Ouest. Depuis notre ennemi de carton (non négligeable) s'est évaporé laissant place aux USA maîtres du Monde. Dire ceci m'a valu des ennuis.

Plus tard, sous la bannière d’une action punitive sans fondement, les USA ont re-déclaré la guerre à un Irak fantôme exsangue, sur "arrière-plan" (?) de pétrole !

Aux Européens de courageusement fermer leur gueule et d'en payer la facture carbonisée.

Aujourd'hui, le libéralisme USA implose, et avec lui les Bush et leurs hommes de paille européens qui tiennent pour seules commandes celles qu'ils nous ... concèdent : des dinghy de sauvetage aux trous "économisés".

Qu'est-ce qui fait qu'au travers de siècles de souffrances, de toutes les guerres, de leurs combats contre l'intolérance, de leur créativité en matière de Lumières, de sciences, d'arts, de la Pensée, de leur aptitude à l'enrichissement mutuel par la différence, ... les Européens n'affirment comme seul point commun que leur capacité à se faire enculer la gueule fermée.

Alors que là où se taisent les armes et les dollars qui les payent, s'ouvre le monde de ce qu'humain veut dire. Serait-ce par lâcheté ?

Enculé, je le suis comme les autres. Par esprit de corps sans doute !? Et j'en ai marre !

Aussi, fermer ma gueule pour ce qui me reste à vivre ... plus jamais !!!

ps : je dis les "USA", et n'y associe pas "les Américains" !