06/11/2011

un groupe web - vie-mon-amie - n'est plus


Après quatre ans d'échanges fructueux, Vie mon Amie n'est plus.

"Victime" de moyens plus adaptés tels facebook ? Pas tellement puisque les personnes et leurs idées bien plus que subsister continuent à rayonner leur lumière au travers de nouvelles techniques de communication.

Je laisser ci-dessous en souvenir, ce que j'en écrivais lors de la création de mon blog.

Petit hommage à mon Ami Jean-Paul qui le premier m'a accueilli et initié à la communication électronique. Née sur son "ABC Reliance", cette Amitié toujours est très actuelle, et se vit en visu's chaleureux, tout comme en écriture.

Si le titre a disparu, "vie mon amie" plus que jamais désigne ma première Compagne.

./. (11/06/2009)


Si aujourd'hui "blog" par tous est très connu.
Il s'ajoute à d'autres techniques web tels "groupes, chambres de discussion, communautés Web" plus anciennes peu connues. Pourtant ils existent et visent des buts plus spécifiques.

"Vie-mon-amie" fut généré par quelques-uns qui en sont les participants, chacun y apportant sa petite pierre selon sa disponibilité, aptitude, envie, besoin. Nous n'y sommes pas nombreux et jamais ne le serons, puisque la barre y est mise "haute" et l'ambiance intimiste règle d'or.

"Vie-mon-amie" en rien n'apporte solution à nos joies et nos peines, mais est petite fenêtre qui s'ajoute à notre quotidien au travers de laquelle - par distraction, envie, pause - de temps à autre nous aimons regarder vers ailleurs.

Changer un instant d'objet de pensée, se confronter aux réflexions des autres, se rendre compte combien la diversité est enrichissante et combien tout autant nous sommes les mêmes qui nageons dans un même aquarium ... quel bonheur !
Même quand il est des sujets qui "réveillent" !

Après un temps nous y devenons les uns pour les autres une présence sûre, dont il nous faut certes user avec modération sous peine sinon d'installer le rêve, la projection, le sectaire.
Mais dont nous usons comme bon nous semble pour autant que tous y trouvent leur compte.

Franchir la porte y est aisé et y rester plus difficile, puisqu'à l'usage il en est certain parfois - c'est légitime et respectable - qui n'y trouve pas son compte et repart comme il est venu, mais conforté puisque demain il trouvera autre groupe plus conforme à ses attentes.

Être sérieux sans jamais se prendre au sérieux, s'afficher soi-même en vrai sur internet, là où toutes les mascarades sont monnaie courante, rire aux larmes et pleurer de toutes ses larmes, et entre les deux se côtoyer en bonne fréquence ...

C'est cela "vie-mon-amie".
./.