10/12/2009

Copenhagen : post-Kyoto ou post-Nagasaki ?


Bien sûr j'espère, je hurle, j'exige la première issue.
Et tout en moi dit que ce sera la seconde.

Nulle part je lis, j'entends, je vois qu'on y abordera la parenté responsable.
Comme si passer de 7 à 20 milliards d'hominidés était dynamique tabou irréversible.

Il est vrai que diminuer le nombres d'adeptes pour les uns, ou diminuer le nombre d'esclaves condamnés à produire pour consommer ensuite, menacerait l'Etablishement des dictatures religieuses, politiques, économiques, ...

Pourtant, à long terme comme pour le autres solutions recherchées, former à l'usage responsable du préservatif aussi pourrait contribuer à une planète plus verte.