01/12/2009

parler de soi


très vite nous enferme dans la cellule de l'égoïsme narcissique.

Et répéter ce qu'en disent d'autres gourous, prêtres et même sommités philosophiques, conduit vers le grand vide.


Pourtant parler "à partir de soi et de sa propre expérience" de la vie, du cosmos, de son chaos, des infinis,
toujours rapproche les électrons volatiles que nous sommes.

Particules en route vers on ne sait où, mais qui,
vibrant de concert en vecteurs de Lumière,
donnent sens à la Vie.