03/12/2010

Bart aurait pu le dire d'emblée ...


Mais dire quoi ???
Qu'il est nationaliste séparatiste ?
Qu'auraient pensé les 18% de ses électeurs "flottants" qui ont voté pour son image de changement sans plus ?

Qu'il est prêt à un compromis ?
Qu'auraient pensé ses 11% d'électeurs nationalistes séparatistes flamingants ?

Son succès électoral a fait de Bart un apprenti sorcier à qui il était plus facile de claquer la porte au cartel avec le CD&V, plutôt qu'aujourd'hui de claquer la porte à une partie de ses électeurs.

L'homme est intelligent, tacticien, beau parleur et très fin manipulateur, qui derrière une apparence d"humanité bon enfant accessible à tous cache une détermination sans faille pour aller au seul but qu'il peut concevoir : le sien.
Difficile dès lors de passer du statut de groupe de pression à celui de parti responsable capable d'assumer choix, compromis et décisions.

NVA créé et par le CD&V (plus précisément "un" CD&V" qui aujourd'hui encore persiste et signe !) moribonde ... CD&V qu'aujourd'hui le NVA  tient par les c...
Mais aussi une famille libérale francophone gangrénée de ses compromissions internes par son avidité du Pouvoir à tous prix ! Notamment par son cartel avec un parti nationaliste bruxellois francophone qui aujourd'hui ... la tient par les c... (tiens ! tiens !).
Mais aussi une famille libérale flamande évidée après passage de son jeune nettoyeur par le vide !
Mais aussi une famille écolo qui de groupe de pression devint parti responsable, mais pour qui - le message étant aujourd'hui passé - la spécificité n'est plus que de réunir des électeurs "fleur bleue, non alignés" .

La démocratie se vit en gauche, centre et droite.

Comme la Belgique d'hier, celle de demain se gèrera en tenant compte des électeurs de gauche, du centre et de droite, tout en se prémunissant des extrémistes de tous bords.
Effacez l'un des trois et il n'y a plus de démocratie ! Ce qui alors aussi indique que le Parti qui le porte (la gauche, le centre et/ou le droit) est malade.


L'urgence dès lors est aux défaillants de se refaire une santé par cure de désintoxication pour enfin présenter à nouveau un message identifiable pour une partie des électeurs en attente et non "pour tous publics".

Mieux structurer notre État en regroupant tous les éléments, qu'implique la décision responsable, au niveau de Pouvoir le mieux indiqué, donc en le renforçant vers le bas, mais aussi vers le haut, ... voilà ce que trop nous avons tarder à faire ! Au nom de raisons dites "d'Etat et de droit de l'homme", mais en fait gamines ou de frustrations dites historiques.

Le NVA malheureusement ne peut que renforcer vers le bas, conformément à son principe fondateur premier, son plan A (qui a généré le plan d'urgence B pour les Wallons et Bruxellois). Tout accord qui permettrait au Fédéral de se renforcer, même sur moins de compétences ne fait pas partie de son étape intermédiaire, qui ne peut que se limiter à uniquement renforcer vers le bas.

Wallonie et Bruxelles relativement saines puisque tout encore se fait entre partis démocrates de gauche, du centre et trop peu - par panne interne - de droite ?
Flandre grugée et malade où tout - du moins en politique - est devenu "nationaliste" puisque le fauteur de trouble pour le travailleur comme pour la capital est "les autres" et jamais eux-mêmes ...

Nous irons donc aux élections. Pour rien ? Pour le coup de grâce ?
Ou pour une bonne surprise générale ?

Peut-on croire au miracle ?
- participation massive d'électeurs motivés et enfin clairvoyants ?
- remontée en ligne d'un MR enfin nettoyé et libéral et d'un VLD rénové ?
- reprise d'un SPa redevenu courageux et méritants ?
- maintient d'un CDH méritant quoique pas toujours définissable, même plus en "Chrétien" ?
- survie difficile d'un CDéV voué à toutes les schizophrénies opportunistes qu'impose l'instinct de survie ?
- maintient Écolo ou retour de ses électeurs vers leur Parti démocratique naturel ?
- maintient du PS - qu'on l'aime ou moins - qui a pour mérite d'encore toujours être identifiable par ses électeurs, travailleurs de tous poils, ouvriers et cadres ...

Peut-être est-il moins risquant de jouer à Euro million que d'émettre un pronostic électoral.


Quelle espérance formuler ? Que tous les Partis sont conscients que chaque jour de plus avant les élections est une opportunité de 24 hr de plus pour leur permettre de se reprofiler en parti crédible et identifiable qui est "pour quelque chose" et non "contre" ... ?


Comme le fait la NVA pour qui chaque jour de plus lui permet d'espérer que ses 17% "d'électeurs pour le changement sans plus" renforceront son aile séparatiste.

Espérons effectivement !
A ce niveau du moins les chances sont égales, puisque miser sur l'avenir politique du Pays et de ses Régions pour tous les Partis, aussi pour le NVA, revient à jouer au Jack-Pot !

Bart aurait pu le dire d'emblée ...
Le "choix" étant "obligé"', moi aussi j'ai espéré l'impossible.
Tevergeefs !!! Tout ça pour rien !

DE-MO-CRA-TIE !
" Capacité de s'exprimer librement, d'écouter l'autre avec honnêteté intellectuelle, et puis de concocter ensemble la moins mauvaise des solutions qui nous mènera avec confort pour le plus grand nombre - en ménageant tant que ce peut les minorités - vers plus tard ! "
DE-MO-CRA-TIE ...
Où es-tu ?