24/01/2011

SHAME - Emotion sans signification spécifique ?


Rien que de l'émotion effectivement.
Émotion spontanée de 34.000 personnes qui en représentent combien d'autres.

Émotion de besoin de convergence, de construire demain sur ce qui mieux solidarise et non détruit.
Émotion d'exprimer notre patrimoine commun : vivre heureux ensemble avec nos différences qui nous enrichissent.
Émotion qui a retrouvé la force de la parole. Enfin !

Alors que depuis des décennies seules nous harcèlent les émotions et contre-émotions nationalistes radicales, voire racistes.
Jusqu'à nous faire oublier notre qualité de genre humain dont le seul ciment est d'essayer de vivre ensemble avec plus d'humanité.
Avec priorité corollaire d'adapter sans cesse nos relations pour rendre le projet encore plus performant.

Alors que depuis des mois on nous assènent des chiffres et lettres directement contestés et toujours réécris autrement par une émotion partisane, revient le temps de les lire sous le projecteur d'une émotion avide de plus de fraternité.

Transformer SHAME en espoir ... Opération réussie !!