05/04/2011

dédicace à Charles Picqué et Thyl Ulenspiegel - le nationalisme, ça réveille


Je crois en l'avenir de la Wallonie qui reprend vie de toutes parts. Difficile certes de se relever quand on a du repartir de moins que rien ! Mais une fois que la dynamique est lancée, le moral revient ! Et quand le moral revient ...

Je crois en l'avenir de la Flandre qui sera forcément moins rose que son passé et ce que ses dirigeants lui promettent. Etre trop riche ne peut conduire qu'à moins riche et amollissement. Feu la bourgeoisie francophone (wallonne, bruxelloise et flamande à l'époque réunie en "belge"), ses entreprises et ses esclaves en ont fait l'expérience.
Plus que jamais je suis et resterai solidaire du peuple flamand qui aura à endurer les affres d'un nationalisme qui veut nous faire croire qu'il est triomphant. Sachant aussi que ce triomphe apparent ne durera que le temps nécessaire à la très grande majorité de mes Amis flamands démocrates d'arriver au bout de leur limite de tolérance et de leur patience bon-enfant.

Depuis trois ans je me suis investi dans le devoir auto-proclamé de relativiser les propos du Nord vers mes amis du Sud, tellement nos organes d'information très mal le faisaient, le font et perdureront encore en cette hérésie.
Je me dois d'atténuer cette mission et de vous en informer, tellement j'en sors usé.

Lire et disséquer jour après jour De Standaard - journal de qualité - jusqu'à m'y être abonné par honnêteté commerciale, ça tue la plus courageuse des intentions objectives. Jusqu'où la tolérance est-elle supportable !? J'ai atteint ma réponse !
Je me suis donc désabonné et ne le lirai plus, question de santé mentale. Aussi question de santé civique tellement je ressentais au fil du temps mon abonnement comme un acte de collaboration.

Je continuerai par contre à lire De Morgen, De Tijd et Het laatste Nieuws et ne serai plus en mesure que d'évaluer de "Flamand à très Flamands", gommant ainsi de mon horizon le nationalisme flamingant dont j'espère que son succès apparent n'est que prémices de sa descente aux enfers.

Pour le reste mon Blog "Rayon de Vie" ne sera plus seulement réflexions dans le désordre d'un observateur amusé qui vous veut du bien.
Son esprit s'encombrera de la volonté enfin déclarée de participer avec détermination à la réussite d'une société bruxelloise mondialisée ouverte, tolérante et solidaire.
Je me range donc avec force derrière son drapeau, Charles Picqué qui depuis belle lurette (mais comment fait-il ?) incarne ce projet qu'il porte sur tous les fronts, ceci en collaboration franche avec tous les démocrates bruxellois quelle que soit leur appartenance politique respective.

Et surtout ...
Plus que jamais mon objectivité sera encombrée d'une partialité sans faille que m'impose le combat contre toute forme de nationalisme quelle qu'elle soit. En Belgique, qu'elle soit montante à la flamande ou en défensive à la francophone. Et là où partout dans le monde où elle n'arrête de resurgir sans cesse.

Suivant ainsi notre exemple à tous, Thyl Ulenspiegel !