09/04/2011

laïcité - islam ? L'un ou l'autre ? L'un contre l'autre ? L'un avec l'autre ?

« La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, ni une religion, c’est un conglomérat de peuples qui veulent vivre ensemble. Il n’y a pas de Français de souche, il n’y a qu’une France de métissage »


Éric Besson (ancien ministre français de l’identité nationale)

(Merci à Alain H. qui m'a adressé ce texte et bien plus)

Que j'aime cette proposition que devrait être celle de tous les Etats !
Belgium ne me démentira pas !

Elle recadre ma conception de la Laïcité qui n'est pas celle d'un Pouvoir ni d'une minorité mais d'un multi-peuple.

Il est certes fatigant de devoir sans cesse remettre sur le métier. Et devoir recommencer l'apprivoisement de l'Islam tel qu'on a du le faire au cours des siècles avec les Eglises Chrétiennes, ça use

Pourtant, que chaque jour tout soit à refaire n'est pas une punition mais une liberté. Problème de point de vue.

Observer les Islam aujourd'hui en nos murs m'oblige à rester très vigilant, aussi pour les autres qu'on voit moins : Rome, Evangélisme, occultismes, sectes en tous genres, ... qui jamais n'ont été aussi florissants, mais maintenant façon effacée.

La 'connerie" des Musulmans nouveaux arrivés est qu'ils n'ont pas encore compris notre tradition hypocrite et se montrent comme tels !
Les plus dangereux sont à venir. Comme leurs concurrents ils se démarqueront de moins en moins par l'image mais toujours plus par des discours malins et rassurants, ce qui ne sera rien d'autre que tactique de conquête temporelle impérialiste. Une de plus !

Catholicisme, Protestantisme, Islamisme, Judaïsme, Evangélisme et Laïcisme n'ont rien à voir avec la Foi.
On dit d'un Etat qu'il est "laïc" lorsqu'il n'accorde préséance à aucune Eglise, Religion, Philosophie, ... C'est une situation de fait, comme quand on constate qu'un Etat est démocratique. Insérer dans une Constitution qu'il est laïc, démocratique ne veut rien dire !

En ma qualité d'individu je suis de tendance laïque, socialiste, écologique, démocratique, solidaire, parfois libéral, quand j'affirme par mon vote ma conception de l'Etat où j'aime(-rais) vivre.

Mes sensibilités de laïc et d'athée qui a foi en l'Homme font que je préfère me déclarer agnostique, montrant par là ma solidarité avec ceux qui ont la Foi, pour autant que la leur ne m'empêche pas de vivre la mienne.