22/07/2011

aux médias, informateurs et alarmistes ... que tous nous sommes !


On ne vend pas un journal en disant que tout va bien !
On ne s'amuse pas avec ce qui est normal.
On n'a pas d'audimat avec du banal.

Mais au moins occupons-nous de ceux qui travaillent ensemble pour construire. Informons-nous, comprenons, suggérons, aidons-les.

Et arrêtons de remplir leurs silences par ceux qui détruisent, démoralisent, prêchent le feu là où tous espèrent un peu plus de soleil.

Que NVA rejoigne le dictionnaire des maladies infectieuses contre lesquelles il faut se prémunir certes, mais arrêtons de vivre à sa traîne.

Si une opposition aiguise le sens critique, faut-il qu'elle ait des arguments. Faire du bruit pour inonder n'est pas réfléchir, mais noie l'intelligence.

Je reviens de vacances. Cela ne m'oblige pas de faire l'inventaire des maladies auxquelles j'ai échappées. Encore moins de les remercier de m'avoir épargné.

"Nos huit" bientôt vont travailler ensemble. Point n'est encore besoin d'évoquer à tout bout de champ la peste brune comme si nous lui étions redevables.

Vaccinons-nous. C'est tout. Et refaisons-nous une bonne santé, la meilleure de nos défenses naturelles.