24/10/2011

crise euro-financière ou fin 40-45 ?


C'est comme si nous vivions à chaud la fin de deux Empires : l'Allemagne et la France !
Fin de deux Empires qui depuis qu'Histoire "moderne" il y a, ont conditionné le déséquilibre d'une myriade européenne qui ne pourrait vivre en paix que si elle se soumettrait à l'un ou à l'autre !
Ou aux deux !

Aujourd'hui c'est la cata !
D'un côté la France jamais n'a eu petitesse aussi triste devant l'omnipotence de l'Allemagne et de ses suivants. De l'autre côté l'Allemagne jamais n'eut arrogance aussi acerbe devant l'inexistence de la France et de ses suivants. Et jamais la France et l'Allemagne ne furent aussi ridicules devant leurs suivants respectifs ... qui sont devenus les mêmes !


A la limite de la noyade par manque d'oxygène pour l'un, à la limite de l'empoisonnement par excès d'oxygène pour l'autre, tous deux se retrouvent égaux, égaux devant le constat que sans les autres ils ne peuvent plus rien, ces "égaux" qui jusqu'ici avaient pour statut celui de "suivants".

Dorénavant l'Europe se fera à 27 et deviendra UNE !
UNE politique étrangère, UNE défense "nationale", UNE économie intégrée ... Puisqu'en Guerre nous sommes. Même si l'apparence est moins sanglante, puisque cols blancs de traders obligent.

Non, l'Europe ne sera plus allemande, non elle ne sera plus française. Elle sera de plus en plus européenne tout simplement. Au forceps ! Comme toujours lorsqu'une réalité trop longtemps contenue oblige dans l'urgence les "Grands" à ravaler leur superbe et intégrer le rang des modestes.

Comment Sarko devra-t-il communiquer en victoire son constat d'impuissance ? Comment Angela devra-t-elle communiquer en victoire son constat de puissance inopérante ? Voilà qui est leur affaire. Permettez-moi de me marrer à voir le bêtisier de leurs prochaines contorsions.

Espérons que leurs successeurs pourront transformer leurs Royautés et Saintes Alliances en Républiques Démocratiques conscientes que c'est le Peuple solidaire qui élit et non plus les Armes et Euro-dollars de papier qui imposent. Républiques cette fois-ci conscientes que dans l'espace européen elles ne seront plus que Régions solidaires parmi d'autres. Puisque c'est bien l'Union qui fait la Force, mieux protège des agressions, mieux organise l'entraide.

Et ainsi peut-être que l'Europe deviendra "UNE" ... "sociale" !

"L'Union fait la Force" ? Déjà entendu quelque part ? N'est-ce pas la devise de cette petite République Fédérale Belgique qui a un Roi pour Président ? Décidément, les mots ne veulent plus rien dire !