16/10/2011

le multinational-capitalisme


L'Europe a connu le national-socialisme.
Ce projet consistait à accorder les pleins pouvoirs selon structure pyramidale à une race supérieure identifiable par ses caractéristiques dites "ariennes". Son gourou et ses hommes de main avaient pour fantasme d'aimer l'uniforme, porter drapeaux et brassards.
Son apogée viendrait après élimination de tous ceux qui point ne leur ressemblaient.

La tendance n'est pas morte mais, plus ponctuelle, et difficilement identifiable puisque ses adeptes s'habillent et parlent comme le "peuple" dans lequel ils se fondent.

Aujourd'hui le Monde connaît le multinational-capitalisme.

Cet état de fait consiste à s'arroger les pleins pouvoirs selon structure décentralisée à cascades diffuses de voleurs anonymes sans état d'âme.
Ces cellules éparses et autonomes se retrouvent le plus souvent sous étiquette légale de "sociétés" tout aussi anonymes qui leur permet d'échapper à toutes les Lois.

Son apogée, le national-capitalisme aujourd'hui la connaît ! Il décide de tout et pour tous en ayant soin de laisser survie sauve à ses esclaves, puisque voler ne peut que quand il y a à voler !

Pour les adeptes de la démocratie ne reste hélas d'autre issue que de devoir une nouvelle fois déclarer la guerre. Cette fois-ci l'océan à traverser sera en chacun de nous puisqu'il nous faudra réconcilier Economie et Vie humaine et remettre en concordance "capital" et "heures de travail humain", avec pour indice multiplicateur "qualité de la vie" et indice modérateur "besoin de consommation".

La révolte ne peut que servir le multinational-capitalisme, puisqu'elle opposerait par bataille entre porteurs de chapeaux seulement les identifiés, à savoir les "si peu" électeurs contre les "si peu" élus.

Une autre erreur serait de globaliser l'action de guerre puisque "l'Ennemi" est de formes insidieuses adaptées aux us et coutumes locaux. En outre il est des lieux où les citoyens on à se libérer à la fois d'une dictature de type "national-socialiste" et de celle du "multinational-capitalisme".
Avec tous les Citoyens du monde soyons solidaires.