06/11/2011

aux nationalistes anti-nationalistes


J'apprécie le respect dont vous témoignez envers notre "Patrie" et son noble passé. Et votre reconnaissance aussi, pour tous ceux qui lui ont permis de subsister libre.

Aujourd'hui pourtant l'heure est à créer un nouveau futur pour les populations   qui l'habitent et y grandiront, sur ce territoire dont l'organisation future ne ressemblera plus au passé.

Qu'il soit réparti en un ou en cent, quelle importance,
si les gens qui y vivent y sont plus heureux qu'ailleurs et que soit tenu compte d'eux plutôt que de slogans unionistes ou séparatistes,
si l'évolution se fait progressivement et DE-MO-CRA-TI-QUE-MENT.

La Belgique n'a pas à s'effacer avant l'heure pour une restructuration qui lui est interne. Mais rien ne dit qu'un jour (très lointain ?) les Etats - reliques d'un passé qui ne jamais ne furent ceux du peuple - s'estomperont dans une Europe restructurée en Fédération de Régions plus autonomes, plus proches du quotidien des citoyens qu'elles administrent.

C'est ma vision des choses, mon espoir et donc mon combat.

Le Musée de l'Armée est un brillant fleuron de notre patrimoine. Il en faut un pour entretenir et gérer notre Mémoire.

Mais à chacun sa spécialité ! Elle n'est pas la mienne.