19/01/2012

"Mise au point !" ? Ou une "Mise aux poings" indigne de la RTBF ?!


http://www.lesoir.be/actualite/belgique/2012-01-18/la-rtbf-accusee-de-propager-la-haine-891173.php

Voilà étude dont la conclusion en rien ne m'étonne.
Depuis plus de deux ans je dénonce ce catch à quinze hebdomadaire dont ceux qui devaient en être arbitres sont devenus instigateurs de scoop pour le scoop. Audimat oblige puisqu'à cette heure c'est plus "marrant" que la retransmission d'une Messe. Voilà à quoi peut conduire le jeu de la concurrence avec une émission people identique sur chaîne commerciale.

Le drame est que depuis belle lurette cette émission ne conduit pus à mieux comprendre, mais à plus se défier. Il faut recréer un climat de confiance, entend-on tous azimuts. Après cette émission ... en qui avez-vous encore confiance ? Sa conclusion : le triomphe du "on ne nous dit pas tout" et du "tous de menteurs" !
Expliquez quelques chose de banal mais de vrai ... parole coupée ! Fâchez-vous, dite un slogan marrant, prenez-vous en à une personne ... Youpie ! Gagné ! Et répétez deux fois même, car cela passera dans les infos du soir !

Bien sûr le temps est compté ... Comment traiter en 1 hr un sujet avec 15 intervenants ! En matière politique par exemple, comment se faire une idée objective sur l'opinion des absents si leurs "représentants" viennent de la LDD (parti à UN député) ou de la NVA. A remarquer qu'ils parlent un français impeccable puisque c'est - avec "fouteur de merde" - le seul critère je suppose ! Et les autres Flamands dans tout cela ?

Créer la contradiction démocratique n'a rien à voir avec entartage.
Après chaque émission, ce que le spectateur en retient n'est plus le sujet traité, mais le "Tu as vu ce qu'il a dit à l'autre : enfoncé qu'il était ! T'a vu sa gueule ! Moi, quand j'irai voter, c'est sûrement pas à lui que je donnerais ma voix ! Quel con !" Spectacle hebdomadaire de toute les dérives, où pour "instruire" le citoyen, on le mène subrepticement sur le terrain du populisme, où les slogans et les images fortes prenant le dessus sur la raison et la connaissance.

Université d'Anvers, ... "bien sûr un coup des Flamands" !
Faux ! Cette Université autant que les autres - en matière socio-politique communautaire; j'oserai même dire plus que les autres - est l'une des plus prestigieuse du Royaume. De très nombreuses enquêtes et recherches en sortent, toutes sérieuses et reconnues comme telles, internationalement, mais aussi par les Francophones du Pays.
Si aujourd'hui l'une de leur recherche scientifique dénonce une mascarade de notre Reine RTBF, qu'au demeurant très fort j'apprécie, il faudrait au moins être scientifiquement capable de l'accepter, non ?

Et Kroll dans tout ça : coincé !
Lui qui devait aérer par son humour pertinent inimitable des débats par définition très sérieux, se retrouve le seul "sérieux" de l'émission.
Le voilà même avec d'autres en qualité de "sage" (objectif ?) invité à devoir s'exprimer sur l'actualité de la semaine, ceci en avant-plat de la séance de clown à quinze qui va suivre !
Le monde à l'envers !

Kroll me fait rire sainement. Le reste qui n'est plus du journalisme me fait pleurer.
Mais ajouter Kroll aux larmes fait qu'on s'habitue à réagir cyniquement à la désolation ! Ce qui est tout sauf approche sereine et constructive d'un sujet déterminé.

Kroll est le seul a remplir son contrat correctement.
Le drame pour lui est qu'il est homme responsable. Les commandants de bord de l'émission ayant au fil des ans perdus le cap, on le pousse en avant pour masquer la dérive.
En ma qualité de citoyen soucieux de l'avenir démocratique de notre pays où celle-ci est sérieusement menacée par les populismes de tous poils, j'espère que ce bateau s'arrêtera au plus vite et que sa barre sera reprise en bonne main.

Sinon - suggestion de dessin pour Kroll (?) - nous risquerions un jour de voir un navire, le flanc planté sur un esquif, avec - pour seul homme qui se sent responsable à bord - Kroll qui tenterait de sauver les meubles, alors que les capitaines et leur équipage ont disparu dans les méandres d'une dangereuse médiocrité.

En conclusion, je voterai pour l'un des candidats qui se sera excusé de ne pas pouvoir participer à cette émission, conscient que son métier est celui de gestionnaire d'une communauté et nullement d'être le clown du dimanche !



L'objectivité m'oblige (avec soulagement) à compléter mon billet à propos de "Mise au Point" que j'ai lancé sur une info tronquée. Un Ami me signale que Terzake, une émission de la VRT à 20.00 hr de haute qualité et que je vous conseille, déjà hier soir avait remis les pendules à l'heure.

http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fwww.deredactie.be%2Fpermalink%2F1.1198923&h=5AQG8Xw1KAQESVc0YQBafHIAndVn3LMzjMOHWEKGFRkl0gg

S'y exprime notamment Dave Sinardet, Professeur à l'U d'Anvers qui met en doute la valeur scientifique d'une allégation affirmée par une Prof de la même U Antwerpen, dont il apparaît par une interview confrontante qu'elle "aurait" une approche quelque peu unidirectionnelle sur le sujet.

J'invite Le Soir a compléter sans tarder son article par cette source de ce que vrai journalisme veut encore dire. Merci à l'équipe de Terzake.

Ceci étant dit, je pense et persiste en ce qui concerne "Mise aux Poings" en ma qualité de citoyen confronté à ce type d'émission, ou du moins à ce qu'elle est devenue sur tous sujets. Ma sensibilité bien sûr est la plus vive pour ce qui est du Communautaire puisqu'il est urgent de ne plus donner argument à ce qui trop vite alimente ou conforte des slogans réducteurs, destructeurs et racistes.