27/01/2012

quand on a été trompé


bonne Justice veut qu'on identifie l'auteur,
qu'on le confonde,
qu'on le punisse,
qu'on réclame restitution ce que qui est encore récupérable.

Pour l'important - hélas - plus rien ne sera juste !
La blessure morale, le désarroi psychique,
à cela plus rien on ne peut faire.

Si ce n'est pour plus tard ...

Repenser en quoi nous n'avons pas vu venir,
reconnaître l'instant précis où s'installait le doute,
mais n'osant le dire ni en parler,
par notre silence nous nous sommes soumis
et devenus malgré nous complices.

Jusqu'à trop tard !
Jusqu'à s'être trompé soi-même.