17/02/2013

l'Europe en patinage non artistique


Mon propos n'est pas de vanter une Présidence législative à laquelle encore trop souvent on des Pouvoirs qui ne reviennent qu'au Peuple et à ceux qui le représentent.

J'espère qu'un jour - le moins lointain possible - ce qui nous fédérera sera l'Assemblée Européenne avec un Président à la "Van Rompuy", dont le créneau sera d'être exclusivement emblème, médiateur et facilitateur (ce qu'il fait parfaitement) ... neutre. Aussi que pour l'exécution spécifique des Lois et principes de gestion, le Pouvoir reviendra au niveau de nouvelles Régions européennes à créer ou remodeler.

Si l'Europe aujourd'hui patine, c'est parce qu'elle a en cours de route oublié que la motivation première de ses Pères fondateurs fut d'abord de rêver de Paix entre les Hommes, entre ses nouveaux concitoyens, mais qu'en cours de route elle a estompé l'individu pour ne plus y voir que le commerce. Comme si plus de paix résulterait d'un changement d'armes.

L'économie n'aide pas les humains à mieux vivre ensemble mais au contraire - tout en les asservissant - n'a pour seul souci que de mener la Guerre économique pour la Guerre économique, téléguidée par des Pouvoirs occultes financiers anonymes, volatiles, irresponsables et supranationaux.

On espérait une Europe libérées des Armées. Nous voilà revenus 100 ans en arrière dans une Europe soumise aux Hordes financières.
Nous voilà dans une Europe à l'économie libéralisée aux mille combats entre factions rivale sans uniformes, aux mille jihadistes du fric, tous libres de faire, de contourner et de défaire, le plus souvent au profit de "Puissances" impalpables.
Au milieu de tout ça une Europe timide qui pour seul remède tente d'inventer des codes d'honneur pour duellistes ... alors qu'elle devrait en éradiquer le principe.

Chars = fric = économie = gestion de batailles et combats = guerre.
Rien pour l'humain dans tout cela.

Alors que l'Europe devait et devra devenir instance de Paix entre les Hommes.