17/02/2013

petite Terre - territoires - états - régions - communautés


Allez vous y retrouver ...

Dire qu'elle est si petite notre mappemonde, alors qu'on y est de plus nombreux avec nos infinies différences.
Convenons que pour quelques milliers d'années encore le territoire des hominidés - pour le temps qu'il leur reste à exister - sera le Terre.

Une gestion intelligente impose une centralisation au plus haut niveau de ce qui de même façon tous nous concerne : le cosmos, l'atmosphère, la terre, les mers et ce qu'ils couvrent. Rien de moins.
Ceci pour nous protéger de ce qui nous menace : le chaos intersidéral qui nous impose ses Lois aléatoires, et l'hominidé plus prompt à détruire par avantage personnel plutôt que de participer à une gestion d'intérêt collectif.

Nous devrions donc contraindre à entrevoir qu'un jour (?) la Terre sera notre seul Etat qui gérera les menaces et arbitrera les conflits armés, économiques, politiques, idéologiques qui tous nous guettent.
Les autres Etats ne seraient plus alors que phases intermédiaires pour nous y amener.

L'Etat Européen - en exercice préparatoire - me semble être étape suivante crédible pour nous Européens, avec obligation sine qua non que devant elle s'effacent les 27 Etats actuels qui déjà se révèlent ne plus être que Pouvoirs intermédiaires parasites.
Naîtraient alors en lieu et place des Régions européennes aux territoires remodelés et évolutifs, chargés de mettre en oeuvre les principes de la "gestion globale" en tenant compte des spécificités climatologiques, géographiques, économiques et humaines y attachées.

D'un tout autre horizon apparaît - en complément direct inconciliable - l'hominidé en quête perpétuelle de plus de connaissance, de plus d'autonomie, de plus de reconnaissance de sa différence.
A lui de se regrouper avec d'autres en Communautés libres de toute notion de territoire.
Elles prodigueraient des Enseignements spécifiques avec pour socle commun la "formation à vivre avec les autres malgré leurs différences", et "comment épanouir ma différence sans l'imposer à autrui".

Voilà que le Petit Belge une nouvelle fois a inventé le fil à couper le beurre puisque telles pratiques - encore difficiles à comprendre pour nos Voisins - lui son devenues familières.

Mais Petit Belge il ne serait s'il ne sabordait pas ses traits de génie par des décisions contraires.
Tout comme l'Etat européen nous permettra d'effacer 27 Etats d'un autre âge, en attendant que celui-ci voie le jour notre étape intermédiaire devrait être de ne plus avoir q'un un seul Etat Belge, aux Communautés renforcées non liées à un territoire.
Ceci en vue de la disparition de nos petites "Province et Régions à la Belge" qui lors de l'ouverture des frontières auront à se fusionner en nouvelles Régions européennes sur base de spécificités ressemblantes.

Oublions la Wallonie toute seule, la Flandre toute seule, Bruxelles toute seule. Préparons nous au grand chambardement.
Regroupons au fédéral ce qui passera à l'Europe et libérons du sol les Communautés appelée à s'associer, se fusionner un jour avec d'autres qui leurs sont proches.

Des chemins de fer européens pour tous, une école flamande à Bordeaux pour ceux qui se réclament d'être de sensibilité flamande ... Pourquoi pas ?

Oui, oui, je sais ... Je rêve ! J'ai raisonné en Humain, pas en hominidé !