25/03/2013

un homme est fort


lorsqu'il il sait qu'à force de travail il peut concrétiser raisonnablement ses rêves,

lorsque, reconnaissant ses niveaux d'incompétences, il repasse le témoin à d'autres mieux outillés que lui,

lorsque poussé par d'autres et les circonstances vers titres, grades et fonctions,
en "si bon chemin" il parvient à distinguer l'utile du ridicule, puis de démissionner pour échapper au sérieux alors qu'il est mieux d'en rire.

Et surtout, lorsqu'il sait faire sincère confiance à ceux qu'il a jugés dignes.