08/05/2013

dire qu'il faudrait


n'a de sens que si on le dit avant.

Ceux qui disent après "qu'il aurait fallu"
préparent leur défense
ou utilisent l'événement pour régler d'autres comptes.

"On verra bien" dit le peuple.
Et quand trop tard ...
"Il n'y pas de hasard."
Puis, le doigt pointé vers les autres ...
"Où sont les coupables !"

Offrons nous des miroirs.