13/10/2013

ma Belgique, terre de toutes les batailles


Il y a avait les belligérants d'antan
qui avant d'y mourir
y consommèrent leur dernier paquet de frites.

Maintenant il y est les belligérants d'aujourd'hui,
qui, fatigués de mourir et gagnés à la frite,
au travers d'Institutions qu'ils y créèrent
encore toujours s'y font la guerre.

Mais cette fois avec des armes de papier
et des millions de morts en moins !
Quelle différence !
On l'oublie trop souvent ! Et bien plus il faut le redire.

Ma Belgique où je suis né,
champ de bataille sans identité propre,
laminé au fil des millénaires
par tant d'armées en uniformes et en soutanes.

Et puis ma Belgique d'aujourd'hui,
devenue carrefour de paix,
avec pour seule identité
celle d'y accueillir toutes les autres identités.
Quelle émotion !

Me comprenez-vous mieux quand je me dis satisfait d'être né
Belge, Européen, Humain, Être vivant ?
Et pourquoi, vis-à-vis de certains
qui pensent que d'aller de l'avant est de retourner en arrière,
plus que jamais j'en suis un féroce garant ?!