01/04/2014

droite-une, gauche-deux


Un homme de droite, d'avant ou d'aujourd'hui, est le même. Nanti, il cherche à avoir la paix, maintenir ses acquis sans risque, voire les amplifier.
Il délègue le sale boulot à un fort en gueule qui en Chef de Guerre a pour mission d'éliminer tracas, menaces et parasites, lui-même entouré par une milice de kapos et sans grades qui, pour gagner du rang, rêvent de s'approprier un peu de la force de leur général, qui pourtant les méprise.

En la Droite, même si éclairée, je ne vois pas où évolution pourrait un jour rimer avec autre chose que hiérarchie, privilèges, exploiteurs et exploités. Il est vrai que les choses y étant sommairement dites, le message est plus compréhensible pour maîtres et esclaves, et pour un temps leur semble plus simple à vivre.


"L'homme d'avant de condition plus modeste", quant à lui donnait sa confiance à un représentant plus outillé et plus compétent que lui, qu'il mandata pour tenter d'engendrer en son nom progrès social et justice. Ceci le plus souvent fut réussite et amena les pouvoirs à devenir plus représentatifs, donc plus démocratiques.

Mais "l'homme de maintenant de toutes conditions sociales", devenu outillé et compétent lui-même, demande à pouvoir participer aux débat, d'être informé, d'être entendu. Bien plus que de le mandater, il attend de son délégué d'être le relai des défis, problèmes et questionnements, afin de pouvoir s'associer personnellement à la recherche de solutions qu'il voudrait en connaissance de cause avaliser et soutenir.

Pour le différencier de la droite je le nomme "la Gauche d'aujourd'hui", qui elle pourra rimer avec plus d'équité et de solidarité. Il suffira que ses combattants des barricades d'antan - hélas devenus eux-mêmes gestionnaires d'acquis dits sociaux - fassent place à des animateurs, coordinateurs, inventeurs et entrepreneurs de nouveaux lendemains plus fraternels, donc plus humains.

La méthode est lourde certes, mais connue, éprouvée et infaillible : tous nous devons travailler à apprendre, travailler à enseigner ... et ainsi apprendre à travailler avec nos mains, mais cette fois-ci en harmonie avec NOS têtes.

Ah oui, ... Que vous soyez socialos, libéraux, de gauche rouge, de gauche rosée, chrétiens humanistes, musulmans contrevenants, laïcs plus largement humanistes (au-delà des des mots ?), croyants ou athées, écolos, ouvriers, employés et patrons de PME, arrêtez de vous arracher des électeurs pour rien, alors que face à la Droite (il n'y en a qu'une qui par définition est extrême et sans nuances) tous vous n'avez d'autre choix que de devenir Frères de Gauche !
S'opposer n'a plus de sens. Est venu le temps de travailler ensemble pour notre Liberté à tous.


La Droite,consciente ou inconsciente sape notre tissu social, la seule force qui devrait nous permettre de résister, puis de reconquérir le pouvoir mondial usurpé par la dictature de mafias multinationales, tentaculaires, occultes, qui nous pompent chaque jour un peu plus notre oxygène de fraternité, de liberté, de vie.

C'est aussi simple que ça !