02/11/2014

j'aime les vacances scolaires


puisque sont en vacances tous ceux qui ne sont pas encore devenus grands.

Pour quelques heures le petit peuple travaille l'esprit au calme, les enfants découvrent qu'ils ont des parents en garde alternée, les instituteurs s'aèrent de leur autorité parentale par défaut, les vieux restent à la maison pour ne pas attendre le bus qui viendra deux fois plus tard, les travailleurs pour le même raison voient leur journée professionnelle allongée d'une heure, les téléspectateurs remisés font leur plein de "Bambi" et autres "Age de glace", ...

Pendant ce temps se reposent les usurpateurs, fauteurs de troubles, déstabilisateurs, désinformateurs, menteurs, magouilleurs, tripoteurs, tortionnaires, manipulateurs et champions d'une "comedia del arte" en version déprime et burn-out.

Vacances, heures de paix.
Comme depuis des millénaires,
rien ne va mieux ni plus mal.

A la mesure de l'homme
lorsqu'il redevient humain
toujours
un jour
resurgit le bon sens
qui nous mènera vers demain.

A toute trêve hélas survient une fin : lundi le cirque recommence !
A nous de ne pas nous laisser aspirer vers le stade des dingues.

Aimons-nous les uns les autres,
et pas ceux dont la seule compétence est
de parler en notre nom
et de nous faire croire qu'on les aime.