25/09/2015

transports publics - pensons santé


Se tenir debout dans un bus est gymnastique salvatrice. Le rester relève d'un fitness performant. C'est ce que font au quotidien les '"grandes personnes", aussi les plus âgées, handicapées, instables ...
Aucun ne recule devant l'effort.

Aussi suis-je d'avis qu'il faudrait supprimer les places assises.

Tout comme l'amélioration des repas scolaires et la suppression des boissons sucrées, telle mesure préventive contribuerait à une meilleure santé pour nos jeunes qui, en usagers prioritaires, s'approprient tous les sièges sur lesquels ils étalent leurs lourds corps fragiles tout en guenille.