09/10/2015

hé ! ho ! Avant de mourir


termine d'abord ce que tu as commencé.

Sans tabous, remémore-toi, analyse, dis le pourquoi et le comment de tes réussites, et de tes échecs tout autant.

Cela permet à tes suivants, avant que trop vite ils ne te balayent, de mieux percevoir la place de chacun dans le socle sur lequel à leur tour ils érigent leur avenir qui aussi fut tien.


En outre tu leur offres meilleure cartographie des vices cachés à ne pas devoir refaire, et te permets de te libérer de croire que tu fus édifice alors que tu n'en fus que pierre anonyme.

Témoignage aussi que pour accéder au bonheur authentique il ne faut craindre d'enfreindre, ni d'être soi et seul pour mieux vivre ensemble.