13/01/2017

vieillir n'est pas facile


Quand - comme moi - on est con et qu'on le reste,
sans se perdre dans les méandres de personnages en carton,
jusqu'à fin de vie on connaît stabilité, sérénité,
instants de bonheur intense, plaisir de vivre,
l'ivresse d'aimer et d'être aimé.

Pour les "pas cons du tout" à "pas trop cons",
à moins qu'ils ne s'y soient préparés,
c'est moins jojo !

Lorsque, avec l'âge, ils constatent,
que cons ils redeviennent !

(sé) Un con heureux