pourquoi

Ce n'est pas que je pense avoir quelque chose à dire.
mais trop je constate que plus personne ne dit, n'a envie de dire - et pire encore - "n'ose" dire qui il est et ce qu'il pense.

J'espère ainsi faire naître ou renaître en eux l'envie, le besoin, la légitimité de vaincre leur timidité, leur crainte, leur inhibition, et à leur tour de dire "qui ils sont" plutôt que de se taire, ou de se retrancher derrière des "je suis d'accord" ou "pas d'accord".

La démocratie n'est garantie que là ou la plus grande majorité d'individus s'expriment ... individuellement.