20/05/2020

ne dites plus, il me tient par les ...


couilles, mais ...
"Il me tient par la dette !"

Je n'en ai pas vraiment besoin maintenant. Ça peut encore attendre ... Mais bon, j'achète ! Je m'offre donc en otage soumis aux ukases de celui qui prête.

Je dois à A pour ma télé (1,80 m), je dois à B pour ma voiture trop grande que je n'userai pas, je dois à C pour mon voyage-rêve qui, trop court et irréaliste, me chagrinera, ...
A, B, C, ... doivent à M, N, O ...
Et l'État tout autant, à qui je dois !

M, N, O, ... et l'État doivent aux banques R, S, T, ...
qui elles-mêmes doivent aux super-trésors cachés X, Y, Z, ... qui gèrent des oubliettes numérisées.
Ainsi tout le monde doit à tout le monde !!

Vivre à crédit, en avance sur son temps, n'est-ce pas là l'ennemi à combattre pour pouvoir revenir à un monde qui plus nous ressemble ? Ne plus faire crédit ... gros effort salvateur. Vivre avec des projets abordables selon les moyens disponibles ? Il le faudra !!

Car à force de pomper vers l'infini ce qui appartient à la base, il n'y aura plus d'eau, les pompes tourneront à vide, ... et les chefs d'orchestre des grands dogmes économiques auront disparu,
Suis-je économiste ? Non, pas du tout ? Suis-je habilité à parler d'économie que je ne comprends plus ? Beîn que non ! Suis-je obligé de croire que l'économie ne tourne que si on fait des dettes ? J'm'en fous.

Si cela vous chante, osez vivre au comptant, individus, travailleurs et entreprises, ... Un long chemin certes. Mais qui mérite d'être tenté, Une assurance sur nos avenirs respectifs.

Ah oui, un conseil ! Le post-pandémique obligera les pompistes en tous genres à venir aspirer dans vos bit-coins les plus reculés. Ceci de façon très sélective. Ils avaleront votre dernière piécette en plaqué "or", et négligeront vos contrats d'emprunt !
Au moins ça c'est garanti !